Comment réussir un entretien d'embauche ?

Par Adriella ZAMBO le 07-06-2016 0 commentaires | 458 vues

Nul besoin de tergiverser sur les nombreuses galères que peut rencontrer un étudiant au cours de sa formation. Il est pourtant primordial d’informer les futurs étudiants de ce qui les attend dans ce nouveau monde. Finit les causeries, finit l’insouciance, finit l’immaturité ; place aux responsabilités, aux prises de conscience, aux courses folles, contre la montre, contre le bus et surtout contre les jobs et stages « spéciale étudiants ». Pour tout étudiant désirant se faire un peu d’argent de poche, ce qui est tout à fait normal, compréhensible et très louable (d’ailleurs) ; il y a lieu de se dire que rien n’est gagné d’avance. D’autant plus, avec la réputation qu’ont les jeunes dans le milieu du travail. 

Toutefois, il vaut mieux maximiser ses chances de réussite lors d'un entretien d'embauche. C'est le plus important. Car, il vaut mieux avoir des remords plutôt que des regrets. A la question de savoir, qu’entendre par "maximiser ses chances" ?! Que faut-il faire pour réussir son entretien d'embauche ?!

ENTRETIEN D’EMBAUCHE 

Mélangeant tous les jeunes dans le même sac, faisant du jeune un ignorant complet ; les employeurs prennent plus en considération l’aspect physique que les compétences du postulant. C’est un constat. Donc celui-ci se retrouve avec tant de candidatures pour si peu de réponses. Ce qui est très frustrant ! A la fin, on n’est plus autant motivé qu’au début. On ne souhaite juste là, que recevoir une réponse, un mail de soulagement. Peu importe ce en quoi consistera le job, on se dit : « A cet instant, l’essentiel est que j’ai un job. Même si cela ne me convient pas plus que ça, je le ferai ; j’ai besoin de ce boulot ». Par contrainte, sûrement ! Mais par nécessité surtout ! Bien évidemment, avoir de l’expérience dans le domaine qui nous intéresse est un plus et souvent une exigence de la part de l’employeur. Mais on apprend aussi sur le tas. Sauf que beaucoup ne pense pas ainsi. Ce qui n’est malheureusement pas plus condamnable que ça. Car c’est un basique du domaine du travail. 

Lorsqu'on postule à une offre d'emploi, le recruteur demande souvent des documents pouvant servir à nous identifier, à savoir : Un CV mis à jour, une lettre de motivation et peut-être une photocopie d'une pièce d'identité valide. Si vous les avez, c'est tant mieux. Le cas contraire, il vous les faut au plus vite ; car ces documents vont compter pour beaucoup dans votre embauche. Mais, ce n'est pas les seules caractéristiques à posséder pour réussir à décrocher un job.

MAXIMISER SES CHANCES DE REUSSITE 

Pour maximiser ses chances de réussite, il vous faudra déjà : 

- Être bien ou correctement vêtu, car pour votre propre crédibilité, votre accoutrement ne devra pas ressembler à celui d'un "voyou" (si je puis dire). Ça ne donnera nullement envie au recruteur de vous prendre dans son équipe, mais encore ça ne reflètera pas la personne responsable, mature et dynamique que votre employeur voudra surement avoir au sein de son entreprise.

- Avoir une bonne élocution, peu importe que vous soyez timide ou pas, savoir bien s'exprimer est primordial. 

- Ne pas faire de manières (en tout genre). Le recruteur n'est pas là pour vos beaux yeux. Il recherche quelqu'un de fiable pour son entreprise, il a besoin d'un travailleur, d'un bosseur dans son équipe, pas d'un ou d'une mannequin (pas plus d'un top model). 

- Soyez polis ! Evitez de toucher à votre téléphone lors d'un entretien d'embauche. Le recruteur se mettra à penser que vous n'en avez rien à faire de lui ou du poste. C'est très mal vu. A la limite, oubliez votre téléphone. Oubliez le dehors, il n'existe plus. Mettez-vous en tête que le moment présent passe au-dessus du reste.

Respectez tous ces basiques et modestes directives, le tour sera joué ! Après, si vous avez bien respecté tous ces points, mais que vous n'obtenez pas le job, ce n'est non pas vous le problème mais bel et bien le recruteur. Admettons que vous n'ayez pas non plus assez de compétences pour le poste, ce qui à mon humble avis ne compte que pour 40 % du processus servant à faciliter votre "admission" au sein de l'entreprise pour laquelle, vous souhaitez travailler ; les conseils donnés précédemment font office de qualités premières et comptent donc (un petit peu) plus que les compétences. Car on peut être formé sur son lieu de travail !

Cela ne dépend bien évidemment que du recruteur. Il est libre d'embaucher qui il veut dans son entreprise. Mais c'est à vous, postulants, de respecter son choix, sa décision. En clair, ne négligez aucun aspect de votre personnalité lors d'un entretien d'embauche. Faites ressortir vos qualités, vos compétences et le job sera à vous.


Adriella ZAMBO

19 ans , classe préparatoire à l'académie internationale de langues de marseille

Admise à l'université d'Aix Marseille en License LEA

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire