Améliorer son anglais: Comment aller vivre à Londres?

Par Léo Vyckemans le 16-05-2016 0 commentaires | 479 vues

Etudes finies, en pause, ou envie de changer de vie ? 
Pourquoi ne pas associer cela en améliorant votre anglais ?

Si vous voulez le faire tout en ne s’éloignant pas trop de la France, l’Angleterre est l’endroit idéal. C’est ce que j’ai fait cette année en partant 5 mois à Londres. Mon but principal étant d‘améliorer mon anglais tout en travaillant. Je suis parti seul, ne connaissant personne, mais cela ne doit pas vous effrayer pour autant car vous pouvez trouver de l’aide. Que ce soit sur les groupes Facebook tels que le cercle des français à Londres, proposant des bons plans et où vous pouvez poser des questions. Ou bien le centre Charles Peguy qui est là pour aider les français à trouver du travail. Mais aussi grâce à tous les français et autres personnes que vous allez rencontrer ! 

1. Arriver à Londres 

Partir vivre à Londres n’est pas chose facile, à cause du niveau de vie assez cher. Mais en faisant quelques économies, cela peut devenir possible. Etant donné que je ne connaissais personne en y allant, j’ai tout d’abord réservé un lit dans une auberge de jeunesse. J’en ai fait deux en 2 semaines, le temps de trouver un logement. Mais renseignez-vous le plus possible avant, car souvent vous pouvez tomber sur de nombreuses surprises (propreté, nuisances sonores, etc.. ). Grâce à plusieurs sites de réservation tels que booking.com, vous pouvez voir les notes et les avis des autres voyageurs. De plus, ils proposent souvent des promotions sur certaines réservations en fonction des établissements et des périodes. Aller en auberge de jeunesse est aussi un bon moyen de faire de nouvelles connaissances et recevoir des bons plans. Que ce soit par rapport au logement ou pour le travail, mais aussi avoir des conseils pour vivre à Londres (banque, téléphone, sorties...). Généralement il y a une bonne ambiance et cela permet de ne pas passer toutes ses soirées seul.

2. Les transports 

Les transports en commun sont essentiellement le tube (métro) et les bus. Pour les plus téméraires, vous pouvez toujours prendre un vélo, mais attention au sens de circulation. Le plus avantageux pour pouvoir se déplacer est de prendre la oyster card, elle permet d’obtenir un tarif plus avantageux que d’acheter des tickets. Ensuite c’est selon vos choix, vous pouvez soit recharger autant d’argent sur la carte que vous voulez grâce au système pay as you go ou bien prendre un forfait journalier, hebdomadaire, mensuel ou annuel, en choisissant vos options (seulement tube, seulement bus ou les 2) ainsi que les zones. Si vous venez y faire des études et que vous êtes déjà inscrit dans une université ou une école vous pouvez demander votre oyster card étudiante qui permet d’avoir des tarifs réduits. Sinon vous pouvez utiliser une carte bancaire sans contact pour avoir aussi les mêmes tarifs que la oyster card (je conseille tout de même d’attendre d’avoir une carte bancaire anglaise, si vous ne voulez pas avoir trop de frais de banque). Les bus à Londres circulent toute la nuit; mais le seul moyen de pouvoir les utiliser est de posséder une oyster card, un ticket valable ou une carte sans contact. Les chauffeurs ne prennent pas d’espèces. Donc faites attention quand vous sortez le soir et que vous devez rentrer en bus! 

3. Le logement 

Même si louer un logement à Londres est beaucoup plus simple qu’en France, ce n’est pas si facile d’en trouver un convenable. Avec le prix de l’immobilier, la colocation fut le seul choix qui m’était donné. De nombreux sites tels que spareroom.co.uk, roommatesuk.com, gumtree.com proposent des offres de logements généralement entre particuliers, mais aussi avec des agences. Vous pouvez tomber sur tout, mais ne perdez pas espoir ! Des agences immobilières proposent de nombreuses chambres, un choix qui peut s’avérer plus sûr et plus sérieux que de passer par un particulier. C’est aussi un avantage financier car souvent les agences font payer à la semaine et ne demandent que quelques semaines de caution au lieu d’un mois en général. L’agence que j’avais contactée, me permettait de choisir le nombre de semaines que je voulais louer, (entre 5 et 12 semaines). Il y a des français qui travaillent dans ces agences, ce qui peut être pratique pour ceux qui ont peur de ne pas comprendre les conditions de location. Sur Facebook se trouvent plusieurs groupes (le plus connu: le cercles des français de Londres) proposant des bons plans, dont notamment des propositions de chambres. Le bouche à oreille fonctionne très bien. 

4. Le N.I.N. 

Afin de travailler en Angleterre vous devez avoir le NIN (National Insurance Number), équivalent du numéro de sécurité social chez nous. Vous devez appeler le JobCenter pour prendre un rendez-vous. Il vous faudra vous munir d’une pièce d’identité ainsi que l’adresse de votre lieu de résidence (mais pas besoin de justificatif). Ensuite il suffit juste de remplir un formulaire. Ils vous donneront un numéro provisoire qui peut être utilisé en attendant votre véritable N.I.N. , qui vous sera envoyé à l’adresse que vous avez donné, quelques semaines après. Généralement vous pouvez déjà travailler sans avoir le N.I.N. Mais il faudra tout de même le donner à l’entreprise le plus tôt possible. Petite astuce, si vous vous inscrivez au centre Charles Peguy (centrecharlespeguy.wordpress.com), vous pouvez leur demander de les appeler pour vous, et si vous n’avez toujours pas d’adresse, ils vous permettent d’utiliser la leur. Il suffira d’aller à leur bureau pour le récupérer. J’ai procédé de cette manière. 

5. La Banque 

Autre élément pour pouvoir travailler, avoir un compte bancaire anglais. Pour cela il suffit d’aller directement dans une banque et de demander l’ouverture d’un compte. Les papiers demandés dépendent de la banque mais généralement avec une pièce d’identité, une adresse et un numéro de téléphone, vous pouvez ouvrir un compte. Souvent les banques demandent d’ouvrir le compte par internet mais personnellement, j’ai eu des difficultés, et j’ai préféré l’ouvrir directement dans un bureau. Je suis allé dans 3 bureaux différents pour en trouver un qui voulait bien me l’ouvrir directement sans passer par internet et sans prendre de rendez-vous. Tout dépend de là où vous tombez. Lloyds et Barclays sont les banques qui permettent d’ouvrir le plus facilement un compte, surtout pour les étrangers.

6. Le numéro de téléphone 

Avoir un numéro anglais vous permettra de vous faire contacter plus facilement par les recruteurs. Le plus simple est d’avoir un téléphone débloqué et d’acheter une carte sim anglaise. De nombreux opérateurs vous permettent d’avoir un numéro anglais, sans obligation de devoir prendre un forfait (par exemple l’opérateur lebara). Comme pour l’oyster card, vous payez avec le sytème pay as you go qui vous permet de mettre autant d’argent que vous voulez et quand vous le souhaitez. Le centre Charles Peguy fournit gratuitement des cartes sim (en cas d’inscription). 

7. Trouver un travail 

Avant de commencer, faites attention à la forme de votre CV, qui n’est pas la même qu’en France. Je suis passé par le centre Charles Peguy, qui a de nombreuses offres d’emplois (notamment en restauration/vente), les conseillers m’ont aidé à refaire mon CV, m’ont conseillé sur le démarchage et les pratiques de Londres. Apres avoir vu le niveau d’anglais et le domaine recherché, ils sélectionnent certaines annonces qui correspondent à la personne. C’est grâce à eux que j’ai trouvé un travail dans un grand restaurant. Comme en France, le meilleur moyen de trouver un travail, c’est d’aller directement déposer votre CV en faisant du porte à porte. De plus, lorsqu’une boutique ou un bar recherche du personnel, ils mettent souvent une affiche sur la vitrine. C’est un bon moyen de chercher du travail tout en visitant les rues de Londres. Vous pouvez aussi regarder sur internet ou de nombreux sites proposent des offres d’emplois (gumtree.com , reed.com, indeed.co.uk, oaktreerecruitment.com, oplanguagejobs.co.uk...). Si vous voulez travailler dans les grands magasins à Londres, il faut souvent passer par internet. Mais allez tout de même voir en boutique pour être sûr, c’est toujours mieux de donner votre CV directement. Ne pas négliger les personnes que vous rencontrez, chacun à ses bons plans et contacts qui permettent très souvent d’ouvrir des portes. Surtout quand vous rencontrez des français car là-bas on se soutient!

8. ENJOY! 

Une fois installé, à vous la vie londonienne! Partez à la découverte des différents quartiers de Londres, allez faire du shopping sur oxford street et regent street. Faites-vous des pub crawl (tournée de bar), allez passer l’après-midi dans les parcs, visitez les lieux culturels pour en apprendre plus sur l’histoire de la ville et de l’Angleterre. Contemplez les buildings de la CITY. Allez prendre des brunch le dimanche. Et surtout, faites connaissances avec des personnes du monde entier. 


A vous de jouer !


Léo Vyckemans

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire