Comment bien présenter son niveau de langue dans un CV

Par Kate Bell le 07-02-2016 0 commentaires | 578 vues

Testez votre niveau de langue (Anglais, Espagnol, Allemand, Italien) sur le site web d'EF Education First

Vous obtiendrez une évaluation de votre niveau actuel de langue selon le Cadre européen commun de référence en seulement quelques minutes. Le niveau de langue obtenu peut être mis sur votre CV ainsi que sur votre profil LinkedIn, si vous en avez un !


Vous savez comme nous que les compétences linguistiques, surtout les compétences en anglais, sont très importantes pour votre carrière, et vous vous investissez pour améliorer votre niveau. Quel est le meilleur moyen de mettre votre niveau de langue en valeur sur votre CV ?

POURQUOI LA CERTIFICATION EST IMPORTANTE
La première chose que vous devez comprendre est l’importance de certifier vos compétences linguistiques par un test standardisé. A mesure que le monde est devenu plus numérique, le processus de candidature pour un emploi lui a emboité le pas. Cela a rendu ce processus de candidature beaucoup plus simple, mais cela signifie également que les recruteurs croulent sous le nombre de CV reçus. 

Certifier vos compétences aide à dissiper le moindre doute sur votre véritable niveau en langues étrangères, doute qui peut malheureusement faire atterrir votre CV sur la mauvaise pile. Une certification vous permet de vous démarquer des autres candidats et augmente la visibilité de votre CV. LinkedIn a révélé récemment qu’ajouter des compétences certifiées à votre profil augmente les visites jusqu’à 600%.

CHOISIR UNE CERTIFICATION LINGUISTIQUE
Choisir un test standardisé pour une certification linguistique peut s’avérer difficile selon la langue, étant donné le nombre de tests disponibles. Pour votre CV, le plus important est d’examiner à quel point le test est rigoureux sur le plan universitaire. Un test de mauvaise qualité n’évaluera pas correctement vos compétences, et le mettre en avant sur votre CV pourrait vous être défavorable. Pour cette raison, il est préférable de s’en tenir aux tests développés par des organisations internationales, qui travaillent avec des experts d’évaluation linguistique. 

Les autres points importants à prendre en compte sont bien entendu le coût et la disponibilité du test. Les tests certifiés les plus sérieux coûtent plus de 200 € par session, et ont lieu seulement à certaines dates précises. Exception faite de l’EFSET, test d’anglais en ligne en libre accès qui a été développé selon les mêmes standards que les autres principaux tests d’anglais. 


PRESENTER VOS COMPETENCES CERTIFIEES SUR VOTRE CV

Une fois que vous avez obtenu une certification de vos compétences linguistiques, vous voudrez (évidemment) mettre votre score en valeur, dans un format facile à comprendre. Je vous recommande d’inclure le nom du test, le score, ainsi que le descripteur de niveau (par exemple : intermédiaire), au cas où les employeurs ne connaitraient pas bien le système de notation de chaque examen. Cela rendra votre certification de compétences claire aux yeux des employeurs, qui comprendront ainsi mieux vos résultats.

En suivant ce conseil, la section « Compétences linguistiques » de votre CV pourrait ressembler à cela :

* Français : DELF B2 (niveau indépendant)

* Anglais : EFSET 60 (niveau intermédiaire avancé)

* Japonais : JLPT N4 (capacité à comprendre les bases du japonais) 


ET SI VOUS N’AVEZ PAS DE CERTIFICATION ?

Vous pouvez toujours vous trouver dans la situation où vous n’avez pas de certification en langues étrangères. C’est surtout le cas pour les langues autres que l’anglais, pour lesquelles il n’existe aucun test gratuit de haute qualité. Dans ce cas, votre meilleure option est de mentionner une des échelles de niveau, mises au point par les agences gouvernementales, et de vous auto-évaluer. En Europe, l’échelle de niveau standard est nommée CECRL, alors qu’aux Etats-Unis il y a 2 normes : ACTFL et ILR. Pour la plupart des langues, vous pouvez trouver des échelles de niveau standards et des outils d’auto-évaluation, qui se présentent généralement sous la forme d’une liste de descripteurs de compétences. 


Utilisez les outils d’auto-évaluation pour déterminer votre niveau dans chaque langue que vous parlez. Assurez-vous de bien mentionner le descripteur de niveau également. Par exemple :

* Allemand: CEFR B2 (niveau intermédiaire avancé)

Même si ces échelles de niveau ne sont pas aussi connues par les employeurs que les tests standardisés, et l’auto-évaluation n’est pas aussi impressionnante sur un CV, ce dernier aura l’air plus professionnel qu’en utilisant un descripteur de niveau générique comme « courant » ou « lu, parlé, écrit ».



INCLURE TOUTE AUTRE EXPERIENCE PERTINENTE
Si vous avez une expérience significative de job ou d’études dans une langue étrangère, n’hésitez pas à l’inclure en plus de votre certification sur votre CV. Par exemple :

* 5 ans d’expérience professionnelle avec des clients anglophones

* 1 an d’immersion au lycée au Japon

Prouver que vous avez – avec succès – utilisé une langue dans un contexte particulier est toujours impressionnant pour un futur employeur.

QUAND NE PAS INCLURE VOS COMPETENCES LINGUISTIQUES SUR VOTRE CV ?
Parfois il est préférable de ne pas inclure certaines compétences linguistiques sur votre CV.
Niveau débutant : en général cela n’a pas d’intérêt d’inclure vos compétences linguistiques si vous êtes au niveau débutant. En effet, vous ne pourrez pas travailler efficacement dans ces langues, et les inclure dans votre CV peut sembler peu professionnel. Exception faite si vous avez un intérêt personnel pour apprendre plusieurs langues étrangères, dans ce cas vous pouvez l’inclure dans la section « Hobbies » ou « Centres d’intérêt », plutôt que dans la section « Compétences linguistiques » de votre CV. 


Postes très seniors : au plus haut niveau de séniorité dans les organisations internationales, la maitrise de l’anglais est obligatoire et évidente. Dans ce cas, mettre vos compétences en anglais sur votre CV est superflu. 


SOYEZ HONNETES
Lorsque vous rédigez votre CV, il est très important que vous montriez le meilleur de vous-même et n’ayez pas peur de mettre en avant vos réussites. De ce fait, les candidats sont parfois tentés d’exagérer leurs compétences. Toutefois, ne pas être honnête sur vos compétences linguistiques vous portera toujours préjudice dans un contexte professionnel. Même si vous décrochez un entretien en utilisant une fausse affirmation, le recruteur découvrira la vérité pendant l’entretien ou bien lors de votre premier jour dans l’entreprise, et, en conséquence, vous n’aurez que très peu de chances de pouvoir garder ce job.

Si vous pensez que vos compétences linguistiques ne sont pas assez bonnes, investissez dans une formation linguistique ou essayez une des nombreuses ressources disponibles sur Internet. Lors d’un entretien, vous pourrez parler à l’employeur de votre formation en cours : les recruteurs sont souvent impressionnés par les candidats qui font de réels efforts pour améliorer leurs compétences.


Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire