STUDENTJOB
BLOG


​Article

J'ai un diplôme mais aucune entreprise ne veut de moi

Par Jessica Noordermeer le 06-11-2018

jeune femme blonde souriante

Maîtrise d’anglais enfin en main, il était maintenant vraiment temps de se mettre au travail. De préférence en tant que traductrice anglais à temps plein. Mais comment obtenir le travail qui m’intéresse ? Je n'y avais pas pensé. Pourquoi aurais-je du ? La crise était finie et l'économie se redressait. J'avais même pu travailler en freelance sur des cas de traduction. Sans avoir à faire quelque chose par moi-même.

Cela s'est avéré fonctionner différemment pour un travail «normal». Et c’est comme ça que je suis durement retournée à la réalité. Mais pas de panique. Je venais juste de publier quelques annonces sur LinkedIn et Facebook spécifiant que je cherchais du travail. Et j'avais également postulé à des offres sur des sites d’emploi. J'étais certaine que je trouverais un bon travail avec un bon salaire dans les semaines à venir.

Le premier entretien sera le bon

Deux semaines plus tard, j’avais mon tout premier entretien d'embauche. J'étais la personne qu'ils cherchaient. Cela s'est si bien passé que je me voyais déjà assise à ce bureau, dans cette pièce où je venais de passer mon entretien, entourée de collègues amicaux. Bientôt mon premier salaire en main. Ah, les chaussures que j'achèterais avec !

"Nous avons vraiment été impressionnés. Seulement ... Vous n’avez pas assez d'expérience" BAM ! Avec cette seule phrase mon rêve a explosé. Trois mots que je craignais le plus: pas assez d'expérience.

femme montrant son cv

Dans un accès de panzque, j'ai montré mon CV pour souligner que j’avais travaillé comme caissière chez Sainsburys pendant trois ans. Mais non, ils cherchaient une expérience professionnelle pertinente. Et je n'avais pas ça. Je m’étais concentrée sur l'obtention de mon diplôme le plus rapidement possible et avec les meilleures notes possibles. Mais mon bulletin scolaire ne les intéressait pas...

Coincée dans un cercle vicieux

Par la suite, c'est devenu un rituel pour chaque entretien d'embauche que j'avais. Jolie fille, bon diplôme, pas d'expérience ... Suivant. Je recevais au moins un email de rejet de candidature par jour. Bien sûr, ce n’était pas personnel, mais imagine ... Je me suis retrouvée dans un cercle vicieux: je cherche du travail, mais je n'ai aucune expérience. Et parce que je n’ai pas d’expérience, je ne trouve pas de travail.

Un mois à la maison… deux mois à la maison… Je devenais de plus en plus désespérée. Je suis devenue la personne qui, en pleine conversation ivre, disait: "Au fait, je cherche du travail, alors si vous trouvez quelque chose ..." *Le tout avec les yeux brillants*. Tu aurais dû voir tous ces regards que l’on m'a lancé.

Pourquoi déjà avais-je choisi d’étudier l'anglais ? Pourquoi pas dentaire ? Ou dans la programmation ? J’imaginais déjà mon futur. Vivre en freelance uniquement, avec quelques missions de temps en temps. Comme une sorte d'ermite enfermé dans sa chambre chez ses parents. Cassée. Avec une coupe de cheveux courte et sans forme, faite par sa mère. Pendant cette période, j'étais prête à accepter n’importe quel travail.

phrase de motivation

Alléluia

Un après-midi, après avoir scruté mon ordinateur avec consternation, j'ai décidé de changer de cap professionnel. Je voulais juste travailler. Simple. Alors pourquoi ne pas avoir, au moins, un job temporaire.

J’ai rapidement vu un poste disponible comme Éditeur Web chez YoungCapital. Travail à plein temps pour un salaire de 500 € net par mois. Mais ça sonnait bien. Et c’était mieux que rien. J'ai donc décidé de candidater.

Et devine quoi ? J'ai été embauchée. Pour un travail qui ne soit pas directement lié à mes études. Et pourtant je me sens comme chez moi ici. Cela fait maintenant cinq mois que je travaille là-bas et je suis sur le point de signer mon premier vrai contrat. Un emploi permanent. Ce que je ne pensais pas possible il y a six mois

De « Je cherche du travail » à « J'ai un travail »

Quel a été mon attitude ? Ne pas abandonner. Ajuster ses attentes, surtout concernant le salaire. Franchement, j'étais prête à tout accepter et à tout envisager. Mon manager a dit que c'était mon attitude empressée et curieuse qui avait été le facteur décisif.

Je sais que la recherche de travail peut parfois sembler sans espoir. Mais prends ce conseil de quelqu'un qui est passé par là : ça va aller. Continue à aller de l’avant. Car ce n’est pas la fin du monde si tu n'atteins pas tout de suite ton objectif. Les détours que tu fais rendent au contraire la vie intéressante.

Tu es toujours en train de postuler pour des emplois et tu as besoin de conseils pour cela ? Consulte nos conseils pour postuler et découvre comment obtenir une réponse positive.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire


Postez votre commentaire