STUDENTJOB BLOG

Étudiants : voyager à l'étranger

Vous êtes étudiant et vous souhaitez partir à l’étranger ? Que ce soit pour quelques semaines, un trimestre ou une année complète, il existe différentes options.

1. Partir en séjour linguistique

Pour améliorer votre niveau d’anglais, rien de mieux qu’un séjour linguistique en Angleterre ou, si vous avez quelques semaines de battement, un séjour linguistique aux USA. Ces formules tout compris vous donnent accès à plusieurs campus dans le monde entier avec des cours sur-mesure et des solutions d’hébergement testées et approuvées. Un séjour en famille d’accueil est par ailleurs la formule la plus demandée car elle garantit une expérience en totale immersion et des découvertes culturelles. Vous pouvez ainsi profiter de vos vacances pour partir en séjour linguistique si vous devez passer un examen de langues ou si vous souhaitez tout simplement vous améliorer en langues. L’avantage ? Vous pouvez partir à l’étranger sur un coup de tête en fonction des places disponibles.

2. Les échanges interuniversitaires

Pour encourager la mobilité de leurs étudiants, de nombreuses écoles et universités passent des accords avec des établissements dans le monde entier pour des échanges interuniversitaires. Au sein de l’Union Européenne, le programme Erasmus + vous donne accès à 34 pays. En 2018, 49 000 étudiants français ont pu partir grâce à ce programme (1). L’avantage ? Vous restez inscrit dans votre établissement d’origine, vous n’avez pas à payer les frais de scolarité sur place et vous obtiendrez les crédits nécessaires (ECTS) pour obtenir votre diplôme. En dehors de la zone européenne, de plus en plus d’établissements signent des accords bilatéraux (2) que ce soit pour envoyer leurs étudiants en Asie ou en l’Amérique du Nord (BCI, Crepuq ou Micefa). Attention, vous devrez contacter le bureau des relations internationales de votre établissement dès octobre.

3. Faire un stage à l’étranger

Si les stages sont monnaie courante dans la plupart des écoles, pourquoi ne pas valoriser votre CV en faisant un stage à l’étranger ? Trouver un stage à distance peut cependant être assez compliqué donc à vous de trouver en premier lieu la destination et le type de structure dans laquelle vous souhaitez travailler. Au sein de l’UE, votre passeport suffira pour une durée de 3 mois alors qu’ailleurs, vous devrez obtenir un visa de travail. Des organismes comme Erasmus + ou le programme Eurodyssée peuvent vous épauler dans vos recherches et vous aider financièrement. Il est en effet plus facile de trouver un stage non rémunéré – notamment en Espagne – mais il faudra prévoir un budget minimum pour votre hébergement et dépenses quotidiennes. Pour multiplier vos chances, rédigez votre CV et lettres de motivation en anglais et faites appel à votre réseau pour mettre votre candidature en haut de la pile.

4. Faire une année de césure ou « gap year »

Si vous cherchez à faire une vraie coupure dans vos études supérieures, vous pouvez tout à fait demander une année de césure. Celle-ci permet à un étudiant de suspendre ses études pendant 1 ou 2 semestres et c’est l’occasion idéale pour partir à l’étranger pour réaliser des projets personnels ou professionnels. Il est cependant conseillé de mûrir votre projet avant de vous lancer et d’avoir déjà quelques pistes. Que ce soit pour du volontariat, suivre une formation différente ou faire un stage à l’étranger, le compte à rebours démarre dès le premier jour de votre année de césure !

Si l’envie de découvrir de nouveaux horizons vous démange, n’hésitez pas à contacter des organismes comme EF pour trouver des solutions clés en main.

1) Site : Toute l’Europe, "Erasmus en 10 chiffres" 

2) Site : Onisep, "les échanges bilatéraux"

Partagez cet article

Postez votre commentaire

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Populaires