Atelier d’écriture spontanée

Par Rahma Guerfi le 28-05-2017
0 commentaires | 366 vues

Étant étudiant, on recherche souvent une activité qui nous permette de nous détendre et de nous changer les idées. Dans cette optique, je me suis intéressée aux ateliers d’écriture.

En effet, les ateliers d’écriture sont de bons moyens d’expression qui permettent le développement de votre créativité.

Après plusieurs ateliers d’écriture, c’est par hasard que j’ai pu participer à un atelier d’écriture spontanée. Celui-ci étant organisé par Lucie à Clermont-Ferrand (Auvergne) en partenariat avec l’association Les Ateliers de la Plume.

student+writing

L’association Les Ateliers de la Plume intervient en France et à l’étranger, les ateliers sont animés par Alia Isselée.

Lucie a connu les ateliers d’écriture spontanée en Creuse, où des ateliers ont lieu lors des vacances scolaires. Lorsqu’elle est arrivée à Clermont-Ferrand pour ses études elle a trouvé dommage qu’il n’en existe pas de ce type. Elle a donc décidé d’organiser ces ateliers grâce à l’association étudiante Néon, qui organise des manifestations autour de la lecture et de l'écriture. Pour organiser ces ateliers Lucie sollicite des subventions auprès de l'Université et a aussi été soutenue par le CROUS.

Depuis quelques années, c’est grâce à l’initiative de Lucie que les étudiants profitent des ateliers d’écriture spontanée gratuitement. Cependant, la particularité de cet atelier c’est son déroulement.

Contrairement aux autres ateliers où l’on écrit selon des thèmes imposés et dans lesquels on demande une rigueur dans l’écriture, les ateliers spontanés sont plus libres. Pour les ateliers d’écriture spontanée il suffit d’être soi-même et détendu.

Le déroulement de l’atelier :

Alia, l’animatrice nous demande de fermer les yeux si cela peut favoriser à nous détendre. À travers des mots, elle nous aide à nous relâcher, à mettre de côté nos études, nos soucis et à méditer sur autre chose.

À la fin de son intervention, elle nous demande de prendre un stylo et de nous exprimer lorsqu’on est prêt.

Dès que nous nous sentons prêts, nous nous mettons à écrire. On écrit ce qui nous vient à l’esprit. Que ce soit un moment qu’on a vécu, une histoire venue de l’imaginaire, un sujet sur l’actualité… Il n’y a pas de sujet, il n’y a pas de règle.

cahier+stylos

Lorsque les participants ont terminé d’écrire, chacun lit à haut voix son texte. C’est certainement le meilleur moment de partage que j’ai vécu. Autour de vous des personnes qui ne vous connaissent pas mais qui vous donnent une part d’eux. On partage et on reçoit.

L’atelier dure deux heures et demie, on peut écrire trois à quatre textes. Pour le dernier texte on nous demande de donner notre avis sur cette expérience.

Finalement, le temps passe vite et à la fin on est déjà en manque. Chacun reprend son chemin jusqu’au prochain atelier.

Lucie demande aux personnes présentes d’envoyer leurs textes afin qu’ils soient réunis et envoyés à chaque participant. Certains textes sont aussi publiés sur le site des Ateliers de la Plume ((www.lesateliersdelaplume.fr). Ainsi on partage les textes.

Au début on a un peu peur d’écrire. On se demande quoi écrire. Ce que les autres vont écrire. Mais finalement on constate que c’est sans jugement et sans pression.

Si vous souhaitez passer un moment de détente, de rencontre, de partage et d’émotion cet atelier est pour vous.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire