La Fiche de Paie

La fiche de paie (ou bulletin de salaire) est un document envoyé tous les mois par votre employeur afin de vous informer du montant que vous allez percevoir. Vous pouvez très bien recevoir ce document par e-mail ou par courrier, cela dépend de votre entreprise. Dans tous les cas, il est important de bien conserver sa fiche de paie et surtout de bien vérifier que les informations inscrites soient exactes. En effet, il peut quelques fois exister des erreurs et c’est à vous d’en informer votre employeur dans les trois ans suivant la remise du bulletin de paie. Vous allez sûrement vous dire, mais comment puis-je vérifier s’il existe des erreurs ? Il est parfois difficile de s’y retrouver avec tous ces chiffres, nous sommes d’accord ! Pas de panique, nous vous donnons toutes les informations nécessaires pour déchiffrer votre bulletin de salaire. Après cela, vous saurez exactement ce que votre employeur doit vous verser.

Comprendre sa fiche de paie

Afin de vous aider à comprendre votre fiche de paie, nous avons répertorié les mentions principales. Nous n’avons pas utilisé de modèle car les bulletins de paie varient selon les entreprises et il n’existe donc pas de modèle officiel. Mais vous allez pouvoir vous y retrouver car chaque bulletin de salaire comporte des mentions obligatoires, qui sont les suivantes :

  • Vos informations personnelles : votre nom complet et le poste que vous occupez doivent être inscrits.
  • Les informations concernant votre employeur : le nom, l’adresse, le code APE (il permet d’identifier la branche d’activité de l’entreprise et il est composé de 4 chiffres + 1 lettre) et le numéro SIRET (il permet de vérifier l’identité de l’entreprise et est composé de 9 chiffres).
  • La convention collective dont vous dépendez ou la référence du code de travail : cela permet d’identifier le nombre de congés payés dont vous bénéficiez et le préavis à respecter lors d’une démission ou d’un licenciement.
  • Les heures travaillées : cela concerne les heures normales et les heures supplémentaires. Le total des heures travaillées seront ensuite multipliées par votre taux horaire (étant de 10.15€ si vous êtes au SMIC. Les heures supplémentaires seront calculées à part car elles ont un taux horaire différent, étant plus élevé que le SMIC.
  • La période durant laquelle vous avez travaillée : vous devez avoir une indication telle “pour la période du 22/03/2020 au 21/04/2020”. En effet, vous aurez toujours des dates pour indiquer clairement le nombre de jours travaillés.
  • Les 5 rubriques de cotisations sociales : santé, accidents du travail et maladies professionnelles, retraite, famille et chômage. Elles sont payées par l’employeur et l’employé. Nous développerons plus bas à quoi servent ces cotisations.
  • Les cotisations patronales : il s’agit des cotisations payées par votre employeur.
  • Le total des cotisations et contributions : il s’agit de la somme de toutes les cotisations salariales des 5 rubriques nommées précédemment en plus des cotisations patronales.
  • Le total brut : il s’agit de votre salaire calculé avant les cotisations et les taxes.
  • Net à payer avant impôt sur le revenu : il s’agit du salaire brut - total des cotisations.
  • Impôt sur le revenu : Il indique le montant que vous devez payer en impôt sur le revenu. Le pourcentage dépend de la tranche dans laquelle vous vous trouvez.Depuis janvier 2019, il est directement prélevé à la source donc c’est votre employeur qui paye directement cette taxe. En revanche, vous êtes tout de même obligé de déclarer vos impôts annuellement. Cela permet de savoir s’il y a eu des erreurs.
  • Net à Payer après PAS (prélèvement à la source) : il s’agit du montant que vous allez réellement recevoir sur votre compte en banque.
  • La date de versement : vous devez savoir quand vous allez recevoir votre salaire sur votre compte en banque.
  • Le nombre de congés payés et l’indemnité perçue : cela s’applique que si vous avez pris des jours de vacances durant la période travaillée.
  • En plus de toutes ces mentions obligatoires, vous pouvez retrouver d’autres cotisations supplémentaires sur votre bulletin de salaire, dépendant de votre contrat de travail. Cela peut être par exemple le remboursement du transport, le montant déduit pour les repas, etc. Vous pouvez directement en discuter avec votre employeur si vous avez un doute sur la signification d’une mention.

    Afin de pouvoir mieux comprendre votre fiche de paie, nous vous expliquons pourquoi vous devez payer autant de cotisations sociales.

    Les cotisations sociales : que sont-elles et pourquoi en payer ?

    Les cotisations sociales sont un principe de solidarité et permettent d’aider la population à faire face à certaines dépenses. Quelques fois, nous n’avons pas vraiment conscience de bénéficier des cotisations sociales et pourtant à une période de votre vie, vous en bénéficierez. Ces cotisations sociales sont maintenant réparties en 5 rubriques et permettent ainsi de mieux s’y retrouver. Parmi ces 5 rubriques, vous retrouvez :

    • La santé : elle comprend la sécurité sociale-maladie, la maternité, l’invalidité-décès, le complémentaire incapacité invalidité-invalidité-décès et le complémentaire santé. Ces cotisations permettent de prendre en charge les frais de santé (lorsque vous allez chez le médecin, le dentiste, l’ophtalmo etc.), les prestations en espèces et les indemnités versées en cas d’incapacité de travail.
    • Accidents du travail et maladies professionnelles : cette cotisation est payée par votre employeur et son taux est fixé par la Carsat (Caisse d’Assurance Retraite et la Santé au Travail). Elle permet d’assurer le versement d’une l’indemnité si un jour vous vous retrouvez en arrêt de travail lié à une maladie (en rapport avec votre activité professionnelle) ou lié à un accident survenu sur votre lieu de travail.
    • Retraite : cette cotisation permet d’assurer le paiement de votre retraite. En effet, lorsque vous êtes en âge de partir à la retraite (à partir de 62 ans), vous ne percevrez plus votre salaire mais une pension.
    • Famille : cette cotisation permet de financer les aides que vous pouvez recevoir de caf (Caisse d’Allocations Familiale). Cela concerne les APL, qui vous aident à payer votre loyer, la prime de naissance, les allocations de bases pour subvenir aux besoins de vos enfants etc.). Cette cotisation est cotisée uniquement par votre employeur.
    • Chômage : cette cotisation permet de financer les indemnités versées lorsque vous vous retrouvez au chômage. Cette indemnité permet de vous aider à subvenir à vos besoins en attendant de retrouver un emploi.
    • Vous l’aurez sûrement compris, les cotisations sociales permettent d’aider la population face à diverses dépenses. C’est un principe de solidarité dont chaque individu, à un moment dans sa vie, en bénéficiera.

      Le remboursement des frais de transport

      Le remboursement des frais de transport permet de vous aider dans vos frais de déplacement pour vous rendre au travail. Que vous soyez stagiaire, employé à temps partiel ou en temps plein, que vous utilisez les transports publics ou privés pour vous rendre sur votre lieu de travail, votre employeur doit obligatoirement participer à une partie de vos frais de transport. Attention, ce remboursement concerne les abonnements mensuels, hebdomadaires ou annuels et non les titres achetés individuellement. Vous allez recevoir le remboursement des frais de transport à la fin du mois (le délais ne doit pas être plus long d’un mois) et il doit être mentionné sur votre fiche de paie.

      Consulter sa fiche de paie en ligne

      Depuis 2007, les entreprises sont encouragées à fournir un bulletin de salaire numérisé afin de protéger l’environnement et simplifier l’accessibilité. Cela permet donc de pouvoir consulter sa fiche de paie en ligne à tout moment et surtout depuis n’importe où. L’entreprise peut choisir soit de vous l’envoyer par e-mail (certains employeurs peuvent vous demander d’entrer un code personnel pour ouvrir ce document car il contient des informations sensibles) ou soit de la mettre à disposition sur votre espace personnel où vous pourrez la télécharger. Cela dépend de l’habitude de votre employeur. En revanche, il est intéressant de savoir que s’il n’est pas possible pour un salarié de consulter sa fiche de paie en ligne à cause de soucis de connexion internet, l’employeur doit remettre la fiche de paie sous format papier.

Salaire et Taxes