Comment trouver sa voie ?

Par Julia de Lespinasse le 19-06-2016 0 commentaires | 361 vues

Si je vous disais de faire un métier que vous aimez, avant tout quelque chose qui vous prend aux tripes et lorsque vous en parlez vous rayonnez, vous vous sentez vivant(e). Une personne qui exerce un métier passionné, c’est une personne avant tout épanouie et heureuse dans sa vie, bien sa peau et dans ses baskets pour transmettre son énergie positive au monde entier.

Et si c’était vous ? Bien souvent nous avons une fausse image des métiers de nos rêves, nous idéalisons un peu trop vite les choses et la réalité nous rattrape. On est influencé par notre milieu social dans lequel on a grandi, par les stéréotypes de la société. Avant de vous lancer dans la décision d’entreprendre des études longues ou courtes, êtes vous passé à l’action ? Avez-vous passé un coup de fil à une personne qui exerce le métier que vous visez ? Est-ce que vous lui avez posé des questions ? Avez-vous réalisé un stage ?

Il me semble primordial de rappeler que le concret est vital lorsqu’on se projette pour faire des études. Nous avons un large panel de choix lorsque nous sortons diplômés du baccalauréat. Les universités (sciences, lettre, droit, psychologie, staps). Ou bien les DUT ou les BTS, Ecole d’ingénieur, préparation aux concours paramédicaux ou bien les concours de médecine. Mais alors comment faire pour trouver un métier qui nous plait et là où il y a des débouchés, où on est sûr d’avoir un métier par la suite et qui correspond à nos attentes. Un long combat s’offre à vous à la recherche de votre futur, et ce combat vous êtes le seul à trouver les solutions pour l’appréhender comme il faut. Car c’est le votre, c’est votre vie donc vos choix personnels. Un peu perdu avec tous ces sites internet et ces multiples formations mais comment choisir ?

Et bien je crois que je vais vous donner le meilleur conseil qu’aucune conseillère d’orientation a été capable de me dire jusqu'à présent : C’est d’écouter votre petit cœur et de regarder au plus profond de vous même, vous savez cette petite voix qui vous parle mais que vous refusez d’écouter par manque de confiance en vous. Elle n’attend que vous et que vous vous preniez en main et que vous décidiez de croire en vous et de croire en vos rêves. Je ne parle pas des rêves de vos parents qu’ils projettent sur vous, je parle de vos rêves à vous, si vous en avez ; ceux qui vous donnent envie de vous battre contre la vie et d’en vouloir encore et encore. Accrochez-vous parce que ça sera votre combat contre toutes ces personnes qui essayeront de vous décourager. Mais croyez en vous !

Passez à l’action avant d’entreprendre des études, se poser des questions, faire des stages, commencer à rentrer dans le vif du sujet dès que vous avez une idée sur un métier, ne vous limitez pas à vous documenter sur internet. Mais aller au-delà, intéressez-vous au cursus qu’il faut faire, échangez avec ces personnes. Soyez curieux et dépassez-vous. Ils ne vous rejetteront pas, bien au contraire ils vous féliciteront de prendre les devants. Et même si parfois vous rencontrerez des personnes très négatives sur votre passage qui vous diront qu’il n’ y a pas de débouchés dans ce milieu. Prenez du recul sur ce que l’on vous dit et faites le tri entre toutes ces informations et vos réelles convictions et vos motivations. 

Lors de ma rentrée à l’université de droit, je me rappelle que le doyen de l’université nous avait expliqué qu’une étudiante rêvait de devenir juge pour enfant après de longues années d’étude et ce concours de la magistrature est réputé pour être très difficile, elle était devenue juge pour enfants mais que par la suite elle s’était rendue compte que ce ne lui plaisait pas. Ca serait dommage de faire tout ce chemin pour se rendre compte par la suite que toutes les études qu’on a faites nous ont amené vers un métier qui ne nous correspond pas. D’ou l’importance de faire des stages et d’être dans le concret pour vous éviter ce genre d’erreur de parcours.

De nombreux étudiants sortent diplômés de licence et de master sans avoir aucune expérience professionnelle. Si vous sortez d’un baccalauréat général il est vital de vous poser des questions sur ce que vous aimez dans la vie. Je ne parle pas de séries télévisées, auxquelles vous vous êtes identifiée pour comprendre le métier de médecin ou d’avocat. Laissez la télévision la elle ou elle est et instruisez vous. Il y a une réelle différence entre ce que vous voyez à la télévision et ce qu’il se passe dans la réalité.

Bien souvent nous choisissions nos métiers par rapport à la renommée ou bien pour faire plaisir a nos parents on s’imagine une carrière brillantissime. Mais est-ce que vous connaissez réellement ces métiers ? Avez vous observés la quantité de travail qu’il faut fournir pour décrochez ces diplômes ? Et si nous réfléchissions sur la question en se demandant quel type de personne souhaitez vous devenir ? Quelqu’un qui travaille dans un bureau ou souhaitez vous exercer un métier sur le terrain avec de l’action en plein air ? Est-ce que vous vous sentez de travailler en équipe ou seul ? D’être dirigé ? Vous êtes plutôt un leader ? Est ce que vous aimez les rapports humains ? Est ce vous souhaitez aider les autres ? Si oui de quelles manières ? pécuniairement ? Ou par l’entraide et la générosité ? Médical ?



Trouver sa voie est une chose très difficile, nous sommes très nombreux à entreprendre des études et puis changer de voie en cours de route ou bien se réorienter à n’importe quel âge. Sachez qu’il n’ y a pas d’âge pour reprendre les études, et à n’importe quel moment de votre vie si vous souhaitez changer de voie vous pouvez le faire. Ne vous laissez pas dicter par la société et ces préjugés de croire qu’à 25 ans vous devez être marié et avoir des enfants. J’encourage fortement toutes les personnes de toutes âges à changer de voie ou de faire une reconversion professionnelle ou d’attendre avant de faire des études. Mais foncez !

Il me semble évident qu’à 18 ans c’est un peu complexe de savoir dans quel milieu on veut se diriger. Il n’y a pas de honte à le dire, la maturité s’acquiert avec de l’expérience. Je conseillerais même de prendre 1 an ou 2 ans à ces étudiants pour travailler et se faire des expériences dans toutes sortes de domaines pour prendre du recul et comprendre ce que l’on veut réellement dans la vie. Se défaire des préjugés de la société et sortir du milieu familial pour se construire en tant qu’individu afin d’aller chercher au plus profond de soi-même ce que nous aimons et ce qui nous rendrait heureux. Mais, s’il vous plait, réalisez vos rêves afin de vous sentir épanoui.

N’oubliez pas que le choix de votre futur métier est très important, vous y passerez la plupart de votre temps, il est donc important de trouver un métier ou nous avons envi de nous lever le matin pour aller travailler, pour partager notre bonheur avec les autres et mieux vivre en société. Et vous ferez donc partie d’une faible minorité à vivre par passion de votre métier et vous serez heureux le restant de votre vie. Alors soyez vous-même et osez réaliser vos rêves. 


Julia de Lespinasse

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire