10 conseils pour réussir son premier entretien d’embauche

Par Juliette Mansour le 20-03-2016 0 commentaires | 773 vues

Que ce soit pour un job d’été ou bien pour son premier emploi, nous devons tous réaliser un jour notre premier entretien d’embauche. Pas toujours facile quand on est étudiant et que l’on a pas encore beaucoup d’expérience. Voici donc quelques conseils pour que cet entretien se déroule dans les meilleures conditions :

1- On ne le dira jamais assez: il faut être ponctuel. Arriver avec un peu d’avance fait déjà plus sérieux, il peut donc être judicieux d’avoir fait un repérage de l’endroit où l’on est convoqué la veille.

2- Avoir une tenue impeccable: même si l’on a toujours peur de « trop » en faire, il faut pourtant pouvoir faire une bonne première impression. Celle-ci peut être déterminante dans des domaines comme l’hôtessariat ou les cosmétiques par exemple. Par ailleurs, cela montre déjà un aspect minutieux et perfectionniste. Pour cela donc, il faut choisir des habits adaptés aux circonstances bien sûr, mais dans lesquels on se sente à l’aise.

3- Etre poli. Serrer la main aux gens, répondre aux questions que l’on nous pose et ne pas se permettre de réflexions est très important. Il ne faut pas couper la parole ni reprendre votre recruteur. Enfin il faut être capable d’écouter pour bien répondre. Cela permet d’avoir un « bon contact » avec les gens. On pense souvent que les jeunes sont « arrogants » . Il faut donc arriver à dissimuler son stress mais sans être trop sûr de soi.

4- Répondre correctement aux questions que l’on nous pose. Il est très important de cibler vos réponses afin d’être pertinent et synthétique, les entretiens sont parfois très courts et s’attarder sur des détails peut nous faire passer à côté de l’essentiel. On n’est donc pas là pour raconter sa vie, mais bien mettre en avant nos capacités. Il faut aussi laisser une chance au recruteur de rebondir sur vos propos en marquant une pause si vous voyez qu’il a des questions sur ce que vous expliquez. Je vous recommande fortement d’avoir une copie de votre CV, de votre lettre de motivation et de l’offre d’emploi sous les yeux car on ne se rappelle pas forcément tout de suite des dates de nos anciens stages par exemple.

5- S’être renseigner sur le poste et l’entreprise au préalable. En effet, il est essentiel de pouvoir adapter vos réponses, il faut montrer ce que vous pourrez apporter à votre employeur et à votre entreprise. Si vous n’avez aucune idée de ce que l’on attend de vous ou de l’environnement dans lequel vous allez travailler cela se verra immédiatement.


6- Etre souriant et enthousiaste. Il arrive que le stress nous donne un air soucieux et renfermé. A l’inverse, il faut pouvoir montrer que l’on est ouvert et motivé. Il faut également éviter de porter des jugements sur ses anciens employeurs, critiquer ne fait pas bonne impression et peut amener la personne en face de vous à se méfier. A l’inverse, une attitude positive montre votre motivation et est rassurante.

7- Savoir se démarquer et valoriser ses compétences. Quand vous passez un entretien, il y a souvent d’autres candidats. Il est bon alors de s’interroger, comme le ferait votre employeur « en quoi mon profil est-il plus intéressant que celui des autres? Quelles sont les qualités qui font que cet emploi me correspondrait le mieux? ». Il faut savoir mettre en avant toute expérience (voyage, stage…) qui soit en rapport avec l’emploi que vous voulez, ainsi que ce qui vous distingue des autres candidats (si vous parlez plusieurs langues par exemple). Cela aide à être convainquant et rassure le recruteur en le confortant dans son choix : vous êtes LA personne idéale pour cet emploi !

8- Ne surtout pas parler de rémunération au début de l’entretien. En effet, il est important de montrer à votre employeur que vos motivations ne sont pas que financières. On ne voudra pas embaucher quelqu'un qui n’a pas l’air de s’intéresser au travail proposé mais qui ne pense qu’à l’argent.

9- Poser des questions.
Lors d’un entretien, il est très important de montrer votre intérêt pour l’entreprise dans laquelle vous allez sans doute travailler. Poser des questions pertinentes montre l’intérêt que vous portez à cet emploi et une curiosité d’esprit.

10-
Avoir préparé les questions « pièges » éventuelles. Bien évidemment, il faut avoir l’air naturel lorsque l’on passe un entretien et rester soi-même, mais certaines questions « pièges »sont à envisager pour ne pas se retrouver bouche bée devant son recruteur. Il est possible de préparer des réponses structurées à ce genre de questions pour ne pas être démuni le jour J. En effet si l’on vous demande de citer certains de vos défauts, il faut en avoir en tête qui ne soient pas éliminatoires mais qui montrent quand même que l’on connaît ses points faibles et que l’on est prêt à les travailler. De même si l’on vous demande vos qualités, pourquoi vous avez quitté votre dernier emploi, si vous êtes capable de dire non ou encore si vous aimez le travail en équipe! 

Et si vous êtes au top sur tous ces points, il ne vous reste plus qu'à croiser les doigts pour être embauché mais cela devrait être plus facile, on compte sur vous ! 



Juliette Mansour, 19 ans
Académie de L'école Supérieure de Journalisme de Lille


Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire