STUDENTJOB BLOG

préparer son séjour à l'étranger

Ça y est, tu as obtenu ton stage à l’étranger  ou encore ton séjour d’études Erasmus… voire même pour les plus téméraires, un échange à l’autre bout du monde ! C’est le début d’une grande aventure qui va changer ta vie. Mais pour que cette aventure soit enrichissante, mieux vaut bien te préparer et anticiper les petits imprévus avant ton départ.

 

1. Les tracas administratifs

On ne pourra pas lister les besoins spécifiques de chacun, car bien sûr cela dépend du type de séjour et de la destination… Mais quelques règles d’or sont valables tout le temps.

  • Passeport : eh oui avec l’Union Européenne on a l’habitude de se balader sans préoccupations particulières, mais sitôt que tu mets un orteil hors Europe, la donne change. Donc pense à vérifier que ton passeport est encore valable au moins 6 mois après la fin de ton séjour (règle d’usage). 

Cette règle vaut aussi pour l’Europe d’ailleurs : dans certains cas particuliers un passeport peut être demandé pour certaines démarches administratives.

  • Assurances : là, c’est le festival… mais pour sûr il te faut la carte européenne d’assurance maladie pour l’Europe (la bleue), et une responsabilité civile. 

Pour les séjours hors Europe, tu dois regarder le détail des prestations : au minimum assure-toi d’avoir les frais d’hospitalisation, rapatriement, médicaments, décès et responsabilité civile, et ce pour l’intégralité de ton séjour.

  • Compte bancaire : parle avec ton banquier, surtout pour prévoir les frais de retrait à l’étranger. Certains sont des gouffres financiers. Prévois cela à l’avance car si tu dois demander un nouveau type de carte bancaire, mieux vaut t’assurer de l’avoir avant ton départ.

Une fois les précautions d’usage prises pour les assurances et documents d’identité, tu pourras aussi penser à d’autres détails comme la téléphonie mobile.

2. Préparer son arrivée psychologiquement

Eh oui, bien souvent noyés par l’émotion et les préparatifs, les aux revoir et autres… On oublie parfois que l’arrivée peut être brutale aussi.

Il serait dommage de rater son séjour pour ça. Pour éviter le blues du début, tu peux appliquer quelques trucs :

  • Chercher des groupes Facebook pour te rapprocher de ta communauté (en cas de gros blues, les compatriotes ça peut aider !)
  • Rechercher des clubs, associations, lieux de vie pour connaitre et rencontrer des gens. T’inscrire dans un club de gym, échecs ou autre… te permettra de rencontrer rapidement des gens et ne pas trop sentir le poids de l’isolement ou de la solitude.
  • T’intéresser à la culture locale : parfois on rêve tellement de partir, qu’on oublie notre attachement à notre propre culture… et le choc peut être énorme ! Donc au lieu de pleurer sur les croissants pas bons, le sirop de menthe introuvable ou la « froideur » des gens… Positionne-toi en explorateur, immerge-toi dans ce nouveau monde et apprends à apprécier les choses différentes et enrichissantes qu’il t’apporte. Bref, vois le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide… Fort est à parier qu’à ton retour, bien des choses de ton nouveau pays te manqueront alors.

En bref, ne cherche pas à transposer ta vie quotidienne à un autre pays. Forcément tu devras sortir de ta zone de confort, acquérir de nouveaux repères, respecter d’autres codes, adopter d’autres usages. Alors le mieux est de te préparer mentalement à une petite révolution personnelle et apprendre à en savourer chaque moment. Tu en sortiras grandi, tu t’adapteras d’autant plus facilement et alors ton séjour à l’étranger n’en sera que plus merveilleux.

3. Prends ton temps

« Le voyage est le meilleur moyen de se perdre et de se retrouver en même temps » (Brenna Smith).

Et c’est vrai… Et se trouver prend du temps en général. À l’heure des réseaux sociaux, du jetable, de l’obsolescence programmée, tout doit toujours être nouveau, plus innovent, plus sensationnel, plus vibrant…. Et pourtant se retrouver requiert du temps, de la patience et de l’abnégation. Ça sonne un peu old school ? Il y a pourtant des choses qui ne changent pas, et cela en est une. 

Le conseil d’une « vieille baroudeuse » que je suis sera donc : prends ton temps.

Prends le temps de connaitre et comprendre avant de juger.

Prends le temps d’être triste et de te sentir seul et démuni parfois.

Prends le temps de découvrir, gouter, essayer, rater et recommencer.

En gros prends le temps d’apprivoiser ton nouvel environnement, de comprendre ce que cela suscite en toi et d’en tirer les apprentissages.

Si tu veux tout instagramer, passer ton temps à checker les likes et autres approbations virtuelles, tu passeras à côté de ton expérience. Tu en reviendras avec l’impression de ne pas l’avoir vraiment vécue, d’être passé à côté d’une expérience exceptionnelle, et ce sera certainement vrai.

Alors déconnecte-toi : à quoi cela sert de partir si c’est pour de toute façon passer ton temps sur Snapchat ou Instagram ? Vis ton expérience, ouvre les yeux, regarde et pas seulement à travers ton Iphone… et tu verras la chance que tu as de vivre et découvrir un nouveau pays, même à travers les aléas et embuches inhérents à toute aventure.

Maintenant c’est à toi de jouer, alors bon vent et raconte-nous tes anecdotes de stage à l’étranger !

Partagez cet article

Postez votre commentaire

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Populaires