STUDENTJOB BLOG

Si les mérites et l'intérêt de l'introduction sont souvent vantés, le résumé n'est pas en reste. Premier contact du lecteur avec votre travail, il donne la note inaugurale et doit remplir le pari de titiller tout en présentant le plus succinctement possible l'axe de votre recherche : voici donc quelques conseils pour la rédaction du résumé de mémoire.

 

Mon résumé : quand, quelle taille ?

Fort logiquement, le résumé de votre mémoire se trouvera en début de celui-ci, avant même l'introduction en général entre la préface et la table des matières. Dans bien des cas, ce sera la première chose parcourue par le lecteur (peut-être même la seule parfois).

La taille du résumé est proportionnelle à l'ampleur de votre mémoire : il serait étonnant de voir un résumé de deux pages pour une recherche qui en fait dix ! On a coutume de dire que le résumé ne doit pas représenter plus de 5% du texte global. Cela varie bien entendu en fonction de la complexité du sujet traité, mais on peut estimer qu'un résumé ne peut dépasser un paragraphe de quelques lignes et peut se réduire à une phrase dans certains cas.

 

wORKING

 

Conseils sur le contenu

Le résumé partage un objectif avec l'introduction : attiser la curiosité du lecteur tout en présentant avec justesse votre travail. Cela dit, le résumé de mémoire doit remplir cet objectif en un temps bien plus restreint d'à peine quelques lignes. Pour bien le rédiger, il faut presque avoir en tête une version « publicitaire » de la chose.

En peu de mots bien choisis, le lecteur doit saisir clairement le sujet de votre mémoire, la piste de vos réflexions, l'ajout que représentent ces dernières dans le domaine étudié, votre conclusion. Il ne s'agit pas de présenter la structure ni d'entrer dans un détail des développements réservés à l'introduction.

La langue doit être travaillée, mais simple, accessible à tous, ceux qui connaissent parfaitement le sujet comme les néophytes complets (éviter les acronymes non expliqués par exemple). Vous devez partir du principe que votre lecteur ne sait pas du tout ce qu'il a entre les mains, mais que vous devez lui faire comprendre et susciter son intérêt. Par ailleurs, on privilégie l'emploi du présent simple.

 

Exemple

La Nouvelle Chronologie, bien que peu représentée en France à l'heure actuelle, se déploie grâce au vecteur internet : d'après elle, des erreurs de datation et des falsifications séculaires troublent complètement la chronologie historique officielle. Notre recherche vise à discuter puis démentir cette vision erronée grâce à une étude chronologique, littéraire et archéologique axée sur le personnage de Jules César et l'Empire romain, dont les existences sont contestées par les historiens de la Nouvelle Chronologie.

 

Article proposé par l'équipe de Pimido

Pimido est un site d'entraide étudiante (aide à la rédaction d'études, rédaction de mémoires, consultation de documents étudiants en ligne, etc.)

Partagez cet article

Postez votre commentaire

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Populaires