Comment gérer son stress en études supérieures ?

Par Mathilde Luthun le 24-08-2017
0 commentaires | 47 vues

La fin de l’été est proche et la rentrée approche de plus en plus. Pour certains d’entre vous, vous allez rentrer en première année d’études supérieures. Les années d’universités sont souvent stressantes.

femme+stress+fatigue


Le rythme de travail change, beaucoup plus de travail personnel est demandé et il faut s’adapter à son nouvel environnement qui nécessite parfois un déménagement ! Toutes ces choses qui peuvent être sources de stress… Mais ne vous en faites pas, le stress se gère et dans quelques années vous penserez à vos études supérieures comme étant l’une des meilleures périodes de votre vie ! Alors profitez de ces dernières années avant d’entrer sur le marché du travail, suivez ces quelques conseils et tout se passera bien !

S’organiser

L’organisation… Un mot que vos professeurs et vos parents vous ont sûrement répété tout au long de votre scolarité. Mais il n’y a pas de secret, si vous voulez éviter d’être totalement stressé la veille de vos examens, il faut vous organiser et surtout anticiper. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire, et avec toutes les tentations présentes (Netflix, un verre en terrasse avec les amis, etc), on choisit souvent la procrastination à l’anticipation ! Seulement, arrivé à la veille d’un examen ou d’un important projet à rendre, c’est la panique totale et il faut alors passer une nuit blanche, à enchaîner les cafés pour pouvoir finir à temps. Cette situation n’est pas idéale pour arriver en forme à l’examen. S’organiser n’est pas difficile et cela ne demande que de la bonne volonté. Alors prévoyez-vous des plages horaires pour travailler, quelques heures par jour et par weekend, anticiper les projets et les examens, et vous n’aurez plus à faire face au sentiment de panique totale la veille d’un partiel où l’on se dit « Je n’aurais jamais le temps de tout réviser » et où l’on regrette de ne pas avoir commencé plus tôt.

Faire attention à son rythme de vie

Au lycée, vous viviez sûrement avec vos parents et ne pouviez pas trop sortir la semaine. En arrivant en études supérieures, beaucoup sont ceux qui ont un appartement, seul, en collocation ou en résidence universitaire et qui découvrent les joies de l’indépendance ! Tous les soirs, des apéros ou des soirées sont organisés, on veut en profiter au maximum et on a raison de profiter de nos plus belles années. Cependant, il faut être conscient de ses limites et éviter d’imposer à notre corps un rythme nuisible. Si vous sortez tous les soirs, la fatigue risque de s’accumuler et celle-ci joue énormément sur le stress. En effet, un sommeil équilibré est le meilleur moyen de combattre le stress. De plus, la fatigue est aussi la première réaction du stress. En d’autres mots : au plus vous êtes fatigué, au plus vous êtes stressé, et au plus vous êtes stressé, au plus vous êtes fatigué… Vous voyez le cercle vicieux ? Veillez aussi à votre consommation d’alcool (qui augmente souvent à cette période) et à votre alimentation. C’est vrai que lorsque l’on vit seul avec un budget serré, alterner pâtes et pizzas surgelées, c’est plutôt tentant ! Seulement, une mauvaise alimentation augmente l’état de fatigue, qui augmente le stress : un élément en plus dans le cercle vicieux ! Essayez donc d’avoir le meilleur rythme de vie possible, soignez votre alimentation, et refusez une sortie de temps en temps si vous sentez que vous avez besoin de sommeil.

femme+course+sport+stress


Faire du sport ou d'AUTRES activités

Pour certains, notamment ceux qui sont en classes préparatoires ou en première année de médecine, la charge de travail est très importante et en dehors des cours vous passez tout votre temps libre à réviser. Cependant, ne s’accorder aucune pause n’est bon ni pour le corps, ni pour l’esprit ! Il faut vous accorder du temps pour vous aérer l’esprit, pensez à autre chose et vous détendre. Le sport est un très bon moyen pour cela, mais si ce n’est pas votre truc, trouvez une autre activité à faire : la lecture, voir des amis,… tout ce qui peut vous détacher de vos bouquins. Evitez cependant de faire une pause en regardant une série ou un film, car les écrans ne sont pas conseillés pour se libérer l’esprit.  En bref, se trouver une activité à faire régulièrement est un bon moyen pour faire un « break » dans ses révisions lorsqu’il devient difficile de se concentrer.

Relativiser !

Et oui, certains d’entre nous ont tendance à stresser beaucoup plus que d’autres, parfois de manière démesurée. Il est alors essentiel de prendre du recul de temps en temps et de relativiser. Il existe différentes méthodes pour prendre du recul. Tout d’abord, évitez le plus possible les pensées négatives : positivez, ayez confiance en vous. Vous pouvez également pensez à toutes vos réussites pour reprendre confiance en vous. Ensuite, revenez à la réalité et imaginez les réelles conséquences en cas de défaite (sans les dramatiser ou les amplifier !) : dans la plupart des situations, l’échec est loin d’être insurmontable !

Voilà, vous avez toutes les clés en main pour appréhender la rentrée avec sérénité et surtout n’oubliez pas : profitez de ces belles années !

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire